home / Kapitru III / Soins de longue durée

Prinċipju 18

Soins de longue durée

Partout en Europe, le personnel de santé travaille d'arrache-pied pour soigner et arrêter the propagation du virus Covid-19. Dans de nombreux cas, le travail est rendu plus difficile en raison de pénuries de personnel, d'infrastructures inadaptées et du manque d'équipements personnels de protection et de kits de test. Ir-responsabbiltajiet Ewropej u l-gvernijiet nazzjonali għandhom jieħdu l-miżuri immedjati biex jiggarantixxu s-servizzi tas-saħħa benefiċjarji tal-finanzjament tal-urġenza meħtieġa u jżidu l-effetti fil-qorti. Le Semestre européen aborde la question de la viabilité et de l-accessibilité des services de santé. Les mesures d'austérité ont drastiquement réduit le champ d'action des services publics et leur accessibilité. Au debut du Semestre 2019, la CES kienet iddikjarat li s-sistemi ta ’saħħa u ta’ soins ta ’tul ta’ żmien kienu sorsi ta ’inkwiet u ta’ souffrances pour une partie croissante de la population de l’UE et exigeaient donc une action immédiate. Les performances en matière de soins de santé sont médiocres dans plus de 15 États membres. La couverture et l'accès aux soins de longue durée sont insuffisants dans plusieurs d'entre eux. Les soins informels dominant le secteur au détriment des services et de la participation féminine au marché du travail. Alors that les infrastructures publiques font souvent défaut, the alternatives privées are extrêmement coûteuses, inaccessibles et mènent fréquemment à une détérioration des services et des conditions de travail dans le secteur de la santé. Aucun investissement important n'était prévu dans le cycle précédent du Semestre. A moyen et à long terme, une augmentation des dépenses publiques et des investissements in matière de santé publique is indispensable, non seulement pour compenser des années de limitation des dépenses in de nombreux pays mais aussi pour assureur que le personnel et les infrastructures de santé puissent affronter les défis futurs. Avant la pandémie du Covid-19, l'Europe preżentait déjà un déficit d'environ un million de travailleurs de la santé. Les gouvernements doivent radicalement modifier leur approche des services publics de santé: les contrats de courte durée et les emplois précaires ne suffisent pas à faire face aux urgences que nous connaissons actuellement.

L'accès aux services de santé et aux soins de longue durée constitue une urgence pour l'UE. Le cycle du Semestre européen encourageait «rationalization» et «rentabilité» impliquant un regroupement des structures, une réaffectation des ressources déjà allouées et la «dé-hospitalisation» des soins mais pratiquement jamais des investissements dans le personnel et les services nécessaires. Les dépenses de santé non remboursées sont en augmentation in de nombreux États membres. Les règles du PSC ont élargi le champ d'action des acteurs privés proponent des services et des assurances santé. Cela limite l'accès aux services de santé qui est l'une des principales raisons de mécontentement de la population.

Le secteur des soins est essentiel pour garantir des conditions de vie décentes aux personnes âgées. Il-ħtieġa ta ’attrazzjoni tal-attrazzjoni tal-qasam tas-settur ta’ l-affezzjoni tal-kwalità u s-servizzi proposti. Il ya, dans ce secteur, un taux élevé de migrants et de travailleurs non déclarés et sans papiers, principalement des femmes. Il est important de supprimer tous les facteurs de vulnérabilité pour les personnes travaillant dans ce secteur et de leur donner l'occasion d'améliorer their compétences et leurs conditions de vie dans leur intérêt propre mais aussi in the interest des users.

L'UE għandha tħeġġeġ une approche fondée sur les droits et les investissements publics dans des systèmes de protection sociale sensibles au genre au niveau international, européen et national. Hija għandha wkoll poursuivre l-oġġettivi ta ’konverġenza lejn l-ishma u l-allokazzjoni ta’ finanzjament għall-għajnuna fl-enfanza, l-insoliti tas-saħħa u l-insoliti fit-terminu twil tal-ainés, des personnes handicapés et des personnes dépendantes pour garantir une couverture universelle et des services de qualité.

Pour répondre aux besoins actuels et futurs d'une population vieillissante, des dépenses plus importantes dans des services publics de santé et de soins de longue durée universally accessibles, abordables and de bonne qualité għandhom ikunu consenties et considerés comme un investissement. Les soins préventifs doivent être renforcés à travers des politiques et un financement adéquats. Développement professionnel, formation, éducation et reconnaissance de la carrière sont essentiels pour améliorer la qualité et la couverture des soins et offrir des opportunités d'emploi de qualité. Les politiques relatives à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée devraient soutenir les travailleurs ayant des responsabilités en matière de soins. L'UE għandha tintroduċi sistema «Right2Care» (droit aux soins) européen soutenu par des plans d'action nationaux.

Azzjonijiet viżanti li jiffissaw un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Garantie d'accès à des soins de santé de qualité et de longue durée (SLD) dans tous les États membres.

  2. Ċirkolazzjoni libera: ir-reviżjoni tad-regolament 883/2004 dwar il-koordinazzjoni tas-sistemi ta ’sigurtà soċjali għal rinfurzar tal-koordinazzjoni ta’ dawn is-sistemi u d-drittijiet tad-drittijiet tal-mobiles.

Azzjonijiet viżanti biex jistabbilixxu konverġenza axxendenti mill-kundizzjonijiet tal-ħajja u tax-xogħol

  1. Programm Right2Care (droit aux soins), européen soutenu par des plans d'action nationaux à travers le Semestre européen et basé sur des objectifs transparents et ambitieux.

  2. Capacité de contrôle, fonctionnement et impact du bien-être professionnel (dans les systèmes nationaux et le rôle de la négociation collective).

  3. Inizjattivi ta ’l-UE għal rinfurzar tar-reżiljenza ta’ sistemi ta ’soins ta’ saħħa finanzjarja mill-fondi pubbliċi, universali u aċċessibbli.