Mājai / I kapela / Izglītība, veidošana un mācīšanās tout au long de la vie

1. princips

Izglītība, veidošana un mācīšanās tou au de la vie

Il est essentiel d'assurer qu'une éducation, une formation et un apprentissage tou au de de vi vie inclusifs et de qualité sastāvdaļa un droit et soient également pieejamība pour tous les apprenants et tous les travailleurs. Eiropa, 52 miljoni pieaugušo, kas maksā kvalificētus un apmaksātus plusus, maksā vienreizējos un niveau très burtiskos alfabētizācijas et de compétences numériques līmeņus. Le renforcement des compétences et la rekonversijas professionnelle des adultes en Europe représentent donc une responsabilité sociale et les chômeurs comme les travailleurs doivent être soutenus sur le marché du travail dans le cadre d'une pārejas tehnoloģija et verte plus izcila. Des projets communs menés par les partenaires sociaux européens et une Deklārācijas komūna démontrent que l'accessibilité des salariés à une formation varie énormément au du du marché unikāls suivant la situācijas līgums, le genre et le contexte socioéconomique des travailleurs et que les droits à une formation diffèrent en fonction de la taille des et deseprises, pakalpojumi, entre entreprises publiques et privées ou encore selon les zone géographiques. L'adoption de ce principe devrait également veiller à l'élimination des discriminations base of sur le statut professionnel et tenir compte de son rôle dans la lutte contre les inégalités et la promotion de l'inclusion des femmes dans le marché du travail.

Il est izšķirošais de soutenir la mise en œuvre du premier principe du socle par des investissements publics durables dans l'éducation et la formation, en améliorant le processus du Semestre européen et en définissant des objectifs clairs pour le tableau de bord social ainsi qu'en invitant les entreprises à endosser la responsabilité financière de la formation de leurs travailleurs. Le lien entre le fonds social européen plus (FSE +) et la mise en œuvre du SEDS est évident. Toutefois, iesaistīšanās finansists n'est en soi pas piekāpīgs. KZP (2021. – 2027. G.) Iekļautās apvienības, kurās ir ietverts divkāršs potenciāls apgalvojums par FSE dubultās rēzekcijas fondu + finansējuma nomākšanas rezolūcijas minimums, kas ir vismaz 23,1% no esošajiem politiskajiem un kohēzijas politikas virzieniem qui doit être consacrée par les États membres aux projets FSE +. Le FSE + devrait être utilisé de façon à ce que tous les travailleurs, quel que soit leur niveau de compétences, puissent bénéficier de formations inclusives et qualifiantes de haute qualité et de congés-éducation payés.

Chaque État membre de l'UE devrait garantir l'accès et le droit aux modalités d'éducation et formation pour les apprenants de tous âges. Là où ce droit n'est pas assuré, il devrait agir dans le cadre d'un dialog social effectif avec les partenaires sociaux pour mettre ce premier principe en application. Les action des États membres devraient avoir pour but d'améliorer la capacité des travailleurs à accéder à une formation inclusive de quality and rapport avec les compétences professionnelles de base et les compétences clés, y compris numériques, tout au de leur vie active. Vislabākais montrent la valeur ajoutée des syndicats dans l'élaboration d'une approche fondée sur les droits à la formācija un à l'éducation permanentente des travailleurs indépendamment de leur statut professionnel et tenant compte des perspectives de genre.

Vienota iniciatīva européenne visant à mettre en place des «comptes de formation individualels» pour les personnes en âge de travailler pourrait être l'un des outils permettant de garantir ces droits et de contribuer à une solutione satisfaisante en matière de portabilité des droits à la formation . Toutefois, cette question ayant un impact sur les conditions de travail et la négociationective dans de nombreux États membres, la Commission européenne ne devrait pas entamer la rédaction d'une proposition sans avoir préalablement impliqué les partenaires sociaux dans le processus. Šīs iniciatīvas devrait combiner accès à la formation and droits collectifs pour assurer que les comptes de formation individualels relèvent de la responsabilité conjointe desployeurs et des autorités en complité avec les pratiques nationales. Une iniciatīva au niveau de l'UE devrait fixer des normes minimums tout en respectant pleinement les systèmes de formation nationalaux et le rôle des partenaires sociaux ainsi que les konvenciju kolektīvi un les pratiques sectorielles nationales egzistantes. La protection sociale peut intervenir dans le financement du principe 1 mais doit aller de pair avec davantage de protection au travail, y compris une protection accrue contre les licenciements (kolekcijas). Dans le cas contraire, lesployeurs serieent mudagés à opter pour des licenciements plutôt que d'investir dans leur propre main-d'œuvre afin d'affronter ansamblis la pāreja.

Darbības visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Initiative de l'UE visant à mettre en place des comptes individuels d'apprentissage pour les personnes en âge de travailler.
  2. Ieteikums ielādēt instaurer un droit à une formation de haute qualité et qualifiante menant à la validation et / ou à la reconnaissance des compétences
  3. Suivi de la mise en œuvre de la Recommendandation du Conseil radinieks à un cadre européen pour un apprentissage effectace et de qualité.
  4. Pienākums parakstīt parakstītāju un stadijas pretrunu ar debiju de celui-ci.
  5. Kolektīvā promocijas darba organizācija, kas veic finansiālo atbalstu darbiniekiem, kuri nodarbojas ar salāriem, veidošanos un atlīdzību par samaksu.

Darbības visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. Pārrauga un mēra darbinieku piekļuvi apmācībai, lai sasniegtu minimālo dienu skaitu vienam darba ņēmējam, un darba devēju ieguldījumus viņu darbinieku apmācībās.
  2. Pietiekami ES līdzekļi prasmju attīstības un mūžizglītības atbalstam.
  3. Uzraudzības rādītāji: uzņēmumu ieguldījumi uz vienu darbinieku, salīdzinot ar darbiniekiem pieejamo arodmācību algu kopsummu.
  4. Sniegt valdības atbalstu arodbiedrībām, lai uzņēmuma līmenī sniegtu informāciju darba ņēmējiem par apmācības iespējām
  5. Sniegt efektīvu atbalstu mazkvalificētiem darbiniekiem, lai viņi varētu piekļūt apmācībai par pamatprasmēm, pamatprasmēm un profesionālajām prasmēm.