Accès aux services essentiels

Accès aux services essentiels

Sākumlapa / III kapela / Accès aux services essentiels

20. princips

Accès aux services essentiels

Nodrošināt, lai kvalitatīva un iekļaujoša izglītība, apmācība un mūžizglītība būtu tiesības un vienlīdzība, kas pieejama visiem izglītojamajiem un darba ņēmējiem  ir būtiska. 52 miljoni pieaugušo Eiropā ir mazkvalificēti, un vairākās valstīs trešdaļai strādājošo ir ļoti zems lasītprasmes un rēķināšanas prasmju līmenis. Tāpēc pieaugušo kvalifikācijas celšana un kvalifikācijas celšana Eiropā ir sociāla atbildība, un bezdarbniekiem un darba ņēmējiem ir nepieciešams efektīvs atbalsts darba tirgū  taisnīgākām tehnoloģiskām un videi draudzīgām pārejām.

ES sociālo partneru kopīgi projekti un a Kopīgais paziņojums sniegt pierādījumus tam, ka piekļuve darbinieku apmācībai visā vienotajā tirgū ir ļoti atšķirīga atkarībā no darbinieku līgumiskā stāvokļa, dzimuma un sociālekonomiskā stāvokļa, un apmācības tiesības atšķiras atkarībā no dažāda lieluma uzņēmumiem, nozarēm un pakalpojumiem, valsts un privātiem uzņēmumiem, un ģeogrāfiskajiem apgabaliem Eiropā.  Pieņemot šo principu, būtu jāapsver arī diskriminācijas atcelšana, pamatojoties uz nodarbinātības statusu, un jāņem vērā tās ietekme uz nevienlīdzības apkarošanu un sieviešu iekļaušanas darba tirgū veicināšanu.

Ir svarīgi atbalstīt pīlāra pirmā principa īstenošanu ar ilgtspējīgas valsts investīcijas izglītībā un apmācībā, uzlabo ar Eiropas pusgada procesu un skaidriem mērķiem Sociālajā rezultātu apkopojumā,  un uzņēmumi, kas uzņemas finansiālu atbildību par darbinieku apmācību,  Saikne starp ESF + un EPSR ieviešanu ir skaidra. Tomēr finansiālas saistības pašas par sevi nav pietiekamas. Sarunās par nākamo DFS (2021. – 2027. G.) Ir priekšlikums, kas potenciāli novestu pie Eiropas Sociālā fonda + (ESF +) izdevumu dubultas samazināšanas, kā rezultātā tiktu atcelts pašreizējais Kohēzijas politikas finansējuma minimālais īpatsvars 23.1% apmērā kas dalībvalstīm jāiztērē ESF + projektos. ESF + būtu jāizmanto tā, lai visi darba ņēmēji visos prasmju līmeņos varētu gūt labumu no kvalitatīvas, iekļaujošas darbinieku apmācības un apmaksāta izglītības atvaļinājuma, kas ļauj iegūt kvalifikāciju.

Katrai ES dalībvalstij vajadzētu garantējot piekļuvi un tiesības uz izglītību un apmācību visiem vecuma izglītojamajiem un valstīm, kur šādas tiesības nav paredzētas, efektīvā sociālā dialoga ietvaros ar sociālajiem partneriem jāveic darbības, lai īstenotu pirmo principu. Dalībvalstu darbībām jābūt vērstām uz to, lai uzlabotu darba ņēmēju iespējas visā darba laikā piekļūt kvalitatīvai un iekļaujošai apmācībai, kas saistīta ar profesionālajām un pamatprasmēm un pamatprasmēm, tostarp digitālajām prasmēm.. Labākā prakse rāda arodbiedrību pievienoto vērtību, izstrādājot uz tiesībām balstītu pieeju darbinieku apmācībai un tālākizglītībai neatkarīgi no nodarbinātības statusa un ņemot vērā dzimumu perspektīvas.

ES līmeņa iniciatīva izveidot individuālus mācību kontus darbspējīgiem cilvēkiem var būt viens no instrumentiem, kas var palīdzēt garantēt šīs tiesības un var būt labs risinājums apmācības tiesību pārnesamībai. Tomēr, tā kā šī tēma ietekmē darba apstākļus un koplīgumu slēgšanu daudzās dalībvalstīs, Eiropas Komisijai nevajadzētu turpināt izstrādāt priekšlikumu, neiesaistot šajā procesā sociālos partnerus. Jebkurā iniciatīvā būtu jāapvieno individuāla piekļuve apmācībai ar kolektīvām tiesībām, lai nodrošinātu, ka individuālie apmācības konti ir darba devēju un iestāžu kopīga atbildība saskaņā ar nacionālo praksi. ES līmeņa iniciatīvai būtu jānosaka obligātie standarti, pilnībā ievērojot valstu apmācības sistēmas un sociālo partneru lomu, un pilnībā jāievēro spēkā esošie koplīgumi un valsts prakse šajā nozarē. Sociālā aizsardzība var iejaukties, lai izveidotu finansējumu 1. principam, taču tai vajadzētu iet roku rokā ar lielāku aizsardzību darbā, tostarp lielāku aizsardzību pret (kolektīvu) atlaišanu. Pretējā gadījumā darba devēji tiktu stimulēti izvēlēties atlaišanu, nevis ieguldīt pašu darbaspēkā, lai kopīgi pārdzīvotu pāreju.

Darbības visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Etudier la viabilité des instruments juridiques de l'UE relatifs aux service publicics sur base de l'article 14. du Traité pour développer un cadre réglementaire pour les prestataires de public public.

  2. Principas 19. un XNUMX. decembra direktīvu eiropeānas sur l'accès et les de travail de ressortissants de pays tiers pour raisons d'emploi nosacījumi.

Darbības visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. Voir également le plan d'action anti-pauvreté. Il peut inclure des objectifs d'investissements publics dans le logement social.

  2. Référence kritika de dépenses publiques dans le cadre du pacte de stabilité et de croissance pour garantir le financement nécessaire pour des services public universels, abordables et de haute quality (par ex. Par le biais de la «règle d'or» ).

  3. L'accès à un logement décent doit être garanti.

  4. Soutenir des iniciatyv pour le intégeer des de la publicé et les droits fondamentaux dans les iniciatīvas sectorielles européennes pertinentes.

Izglītība, veidošana un mācīšanās tou au de la vie

Izglītība, veidošana un mācīšanās tou au de la vie

Sākumlapa / I kapela / Izglītība, veidošana un mācīšanās tout au long de la vie

1. princips

Izglītība, veidošana un mācīšanās tou au de la vie

Il est essentiel d'assurer qu'une éducation, une formation et un apprentissage tou au de de vi vie inclusifs et de qualité sastāvdaļa un droit et soient également pieejamība pour tous les apprenants et tous les travailleurs. Eiropa, 52 miljoni pieaugušo, kas maksā kvalificētus un apmaksātus plusus, maksā vienreizējos un niveau très burtiskos alfabētizācijas et de compétences numériques līmeņus. Le renforcement des compétences et la rekonversijas professionnelle des adultes en Europe représentent donc une responsabilité sociale et les chômeurs comme les travailleurs doivent être soutenus sur le marché du travail dans le cadre d'une pārejas tehnoloģija et verte plus izcila. Des projets communs menés par les partenaires sociaux européens et une Deklārācijas komūna démontrent que l'accessibilité des salariés à une formation varie énormément au du du marché unikāls suivant la situācijas līgums, le genre et le contexte socioéconomique des travailleurs et que les droits à une formation diffèrent en fonction de la taille des et deseprises, pakalpojumi, entre entreprises publiques et privées ou encore selon les zone géographiques. L'adoption de ce principe devrait également veiller à l'élimination des discriminations base of sur le statut professionnel et tenir compte de son rôle dans la lutte contre les inégalités et la promotion de l'inclusion des femmes dans le marché du travail.

Il est izšķirošais de soutenir la mise en œuvre du premier principe du socle par des investissements publics durables dans l'éducation et la formation, en améliorant le processus du Semestre européen et en définissant des objectifs clairs pour le tableau de bord social ainsi qu'en invitant les entreprises à endosser la responsabilité financière de la formation de leurs travailleurs. Le lien entre le fonds social européen plus (FSE +) et la mise en œuvre du SEDS est évident. Toutefois, iesaistīšanās finansists n'est en soi pas piekāpīgs. KZP (2021. – 2027. G.) Iekļautās apvienības, kurās ir ietverts divkāršs potenciāls apgalvojums par FSE dubultās rēzekcijas fondu + finansējuma nomākšanas rezolūcijas minimums, kas ir vismaz 23,1% no esošajiem politiskajiem un kohēzijas politikas virzieniem qui doit être consacrée par les États membres aux projets FSE +. Le FSE + devrait être utilisé de façon à ce que tous les travailleurs, quel que soit leur niveau de compétences, puissent bénéficier de formations inclusives et qualifiantes de haute qualité et de congés-éducation payés.

Chaque État membre de l'UE devrait garantir l'accès et le droit aux modalités d'éducation et formation pour les apprenants de tous âges. Là où ce droit n'est pas assuré, il devrait agir dans le cadre d'un dialog social effectif avec les partenaires sociaux pour mettre ce premier principe en application. Les action des États membres devraient avoir pour but d'améliorer la capacité des travailleurs à accéder à une formation inclusive de quality and rapport avec les compétences professionnelles de base et les compétences clés, y compris numériques, tout au de leur vie active. Vislabākais montrent la valeur ajoutée des syndicats dans l'élaboration d'une approche fondée sur les droits à la formācija un à l'éducation permanentente des travailleurs indépendamment de leur statut professionnel et tenant compte des perspectives de genre.

Vienota iniciatīva européenne visant à mettre en place des «comptes de formation individualels» pour les personnes en âge de travailler pourrait être l'un des outils permettant de garantir ces droits et de contribuer à une solutione satisfaisante en matière de portabilité des droits à la formation . Toutefois, cette question ayant un impact sur les conditions de travail et la négociationective dans de nombreux États membres, la Commission européenne ne devrait pas entamer la rédaction d'une proposition sans avoir préalablement impliqué les partenaires sociaux dans le processus. Šīs iniciatīvas devrait combiner accès à la formation and droits collectifs pour assurer que les comptes de formation individualels relèvent de la responsabilité conjointe desployeurs et des autorités en complité avec les pratiques nationales. Une iniciatīva au niveau de l'UE devrait fixer des normes minimums tout en respectant pleinement les systèmes de formation nationalaux et le rôle des partenaires sociaux ainsi que les konvenciju kolektīvi un les pratiques sectorielles nationales egzistantes. La protection sociale peut intervenir dans le financement du principe 1 mais doit aller de pair avec davantage de protection au travail, y compris une protection accrue contre les licenciements (kolekcijas). Dans le cas contraire, lesployeurs serieent mudagés à opter pour des licenciements plutôt que d'investir dans leur propre main-d'œuvre afin d'affronter ansamblis la pāreja.

Darbības visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Initiative de l'UE visant à mettre en place des comptes individuels d'apprentissage pour les personnes en âge de travailler.
  2. Ieteikums ielādēt instaurer un droit à une formation de haute qualité et qualifiante menant à la validation et / ou à la reconnaissance des compétences
  3. Suivi de la mise en œuvre de la Recommendandation du Conseil radinieks à un cadre européen pour un apprentissage effectace et de qualité.
  4. Pienākums parakstīt parakstītāju un stadijas pretrunu ar debiju de celui-ci.
  5. Kolektīvā promocijas darba organizācija, kas veic finansiālo atbalstu darbiniekiem, kuri nodarbojas ar salāriem, veidošanos un atlīdzību par samaksu.

Darbības visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. Pārrauga un mēra darbinieku piekļuvi apmācībai, lai sasniegtu minimālo dienu skaitu vienam darba ņēmējam, un darba devēju ieguldījumus viņu darbinieku apmācībās.
  2. Pietiekami ES līdzekļi prasmju attīstības un mūžizglītības atbalstam.
  3. Uzraudzības rādītāji: uzņēmumu ieguldījumi uz vienu darbinieku, salīdzinot ar darbiniekiem pieejamo arodmācību algu kopsummu.
  4. Sniegt valdības atbalstu arodbiedrībām, lai uzņēmuma līmenī sniegtu informāciju darba ņēmējiem par apmācības iespējām
  5. Sniegt efektīvu atbalstu mazkvalificētiem darbiniekiem, lai viņi varētu piekļūt apmācībai par pamatprasmēm, pamatprasmēm un profesionālajām prasmēm.

Egalité entre les femmes et les hommes

Egalité entre les femmes et les hommes

Sākumlapa / I kapela / Egalité entre les femmes et les hommes

2. princips

Egalité entre les femmes et les hommes

Les disparités liées à l'emploi ne diminuent pas vraiment et d'importantes différences entre États membres persistent. Globalizācija, les diminutions de ces disparités s'accompagnent d'augmentations accrues de l'écart salarial and de l'écart de pension de retraite entre hommes et femmes. Eurostat et le suivi des ODD témoignent des désavantages dont souffrent les femmes parce qu'elles supportent le gros du fardeau des tâches ménagères. Alors que les femmes obtiennent de besturs resultats dans leurs études, leurs carrières professionnelles sont moins fructueuses que celles des hommes. Les femmes sont majoritaires dans des secteurs essentiels de l'économie tels que l'ucucation, les soins, les services et le commerce de détail; néanmoins, leur travail est moins valorisé que celui des hommes, aussi bien dans le même secteur qu'entre secteurs. Des force populistes remettent en question les progrès que la société européenne a réalisés au Cours de ces dernières décennies. Cela pourrait Compromtre la Participation des femmes au marché du travail (déjà très inégale dans l'ensemble de l'UE) et avoir un impact négatif sur la croissance potentielle de l'UE.

L'objectif est de parvenir à une totale égalité entre hommes et femmes, une totale égalité de salaire pour un même travail et un partage équitable des responsabilités professionnelles et familiales entre hommes et femmes.

C'est dans ce contexte que la CES plaide pour une iniciative législative pour lutter contre les écarts salariaux entre les femmes et les hommes qui pallierait les déficiences de l'acquis communautaire actuel. La CES réclame des mesures juridiquement contraignantes en matière de rémunérations afin de favoriser une convergence législative entre les États membres pour mieux combattre les inégalités dans ce domaine.

La CES pieprasa egalement une direktīva solide instaurant un quota contraignant de 40% de représentation des femmes de tous horizonts dans les conseils d'administration exécutifs et non exécutifs.

Il serait aussi opportun de publier un guide pour la mise en œuvre de la direktīva sur l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ce guide devrait veicinātājs la transponēšana de la direktīva européenne à travers des accords interprofessionnels de manière à réduire le temps nécessaire entre l'adoption de la direktīva un dēla piemērošana.

Se basant sur l'Agenda 2030 et les ODD femmes et les hommes portant sur le nombre de jours de travail perdus pour soins à la famille et mettre l'accent sur la réduction de l'écart de pené entre les sexes. Les ieteikumi radinieki à la zona eiro un les ieteikumi par maksā devraient créer les apstākļi optimals pour des investissements publicics dans des infrastruktūras d'accueil des enfants de grande quality and abordables.

Darbības visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Direktīva par pārredzamību no salaires des hommes et des femmes - salaire égal pour un travail de même valeur.
  2. Mise en œuvre de la direktīva sur l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée
  3. Direktīva par pārredzamību no salaires des hommes et des femmes - salaire égal pour un travail de même valeur.
  4. Aborder la dimension de genre de manière systématique en utilisant des données genrées et un indice d'égalité des sexes; Ērts jēgas au žanra nozīmīgais punkts
  5. Soutien à l'adhésion de l'UE à la Convention d'Istanbul sur la lutte contre la vardarbība à l'égard des femmes et ratification de la Convention 190 de l'OIT par tous les États membres de l'UE.

Darbības visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. Cibler et pallier les déséquilibres dans les retraite pensijas.
  2. En lien avec les objectifs de developpement izturīgs (ODD) 5 un 8, définir de nouveaux critères de référence pour l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Promotion des femmes à d'importants public exécutifs.
  3. Dans le cadre du Semestre, lietojuma informācija d'égalité des dzimumiem. Novērtētāja RSP d'un point de vue jēgpilnā au žanra lietojums.
  4. Nometņu un stratēģisko saziņas līdzekļu apmaiņa ar leģendu un žanru sterotiotipu veidiem, izglītība un veidošana, lai ierobežotu la ségrégation fondée sur le genre dans le marché du travail.

Egalité des izredzes

Egalité des izredzes

Sākumlapa / I kapela / Egalité des izredzes

3. princips

Egalité des izredzes

L'accès à des opportunités dépend le plus souvent du groupe particulier auquel un travailleur appartient. L'objectif est d'intégrer une politique visant à supprimer les discriminations (ex-post) à des politiques proactives offrant des opportunités égales (ex-ante). Réduire la protection sur le lieu de travail augmente la diskriminācija. Les mesures qui adoucissent les sankcijas pour licenciements abusifs, limitent le pouvoir des syndicats (ou des comités d'entreprise) sur le lieu de travail ou favorisent les contrats de travail nestandarta affaiblissent l'acquis antidiskriminācijas actuel qui prévoit de strictes sankcijas.

L'exclusion du marché du travail ou la sous performance de groupes spécifiques Compet la la stabilité économique et sociale. Dès lors, là où la législation nationale présente des lacunes en matière de protection, les discriminations doivent être suivies et dénoncées, it īpaši lorsqu'elles visent les LGBTQI +. L'égalité des izredzes devrait être favorisée sur base d'indicateurs de performance économique. Des mesures correctives devraient être soutenues par un cadre juridique renforcé et devraient en outre éliminer les pratiques discriminatoires des plateformes d'emploi. Ces pratiques peuvent être découragées au travers d'une uzraudzības sindikāls. Les syndicats ont déjà dénoncé ces situācijās, principiāls dans le contexte de discriminations à l'encontre de travailleurs et à leur accès à des «petits boulots» après qu'ils aient osallisté à n'importe à un quelconque type d'actionaction. Uzsākšanas kolektīvā montre la voie à suivre pour the mostureure protection des LGBTQI + au travail.

Une direktīva horizontale sur la nediskrimination pourrait être plus indiquée même s'il n'existe actuellement aucun consensus à ce sujet au sein du Conseil. L'égalité des izredzes devrait également être accordée aux pieprasītāji d'asile qui sont encore ekskluzīvu du champ d'appplication des direktīvu diskriminācijas novēršana. Il est particulièrement important de recourir à des ressources matérielles et immatérielles pour renforcer le discours public contre la xénophobie et le racisme.

Les partenaires sociaux peuvent, ensemble ou indépendamment, développer des outils pour identifier, prévenir et sankcionier les discriminations tout en se koncentrants sur des mesures actives en faveur de groupes défavorisés. Ils peuvent établir une coopération plus étroite avec les organes nationalaux en charge de l'égalité et s'inspirer des progrès de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA).

Darbības visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Direktīva horizontale sur la non diskrimination qui reconnaît, prévient et sankcionne les discriminations.

  2. Dans la direktīva par diskriminācijas novēršanu pastāv, supprimer les izņēmumi pour les ressortissants de maksā līmeņus qui cherchent aizsardzību.

  3. Prochaine ieteikums du Conseil sur l'égalité, iekļaušana un līdzdalība Roms.

  4. Prochaine strategie nouvelle de l'UE en matière de handikap.

Darbības visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. 1. Boîte à outils syndicale soutenant l'acquis de l'UE pour reconnaître, prévenir et sankctionner les discriminations; soutenir les organes en charge de l'égalité et s'appuyer sur les recherches et les résultats de l'Agence des droits fondamentaux (FRA.)

  2. Stratēģijas par komunikāciju un campagnes innovantes contre la ksenophobie.

  3. Insister sur les liens entre droits syndicaux, droit du travail, égalité et diskrimination en commençant par les pratiques de négociationective.

Soutien actif à l'emploi

Soutien actif à l'emploi

Sākumlapa / I kapela / Soutien actif à l'emploi

4. princips

Soutien actif à l'emploi

Le marché du travail européen s'est fortement détérioré au Cours du premier semestre 2020 suite à la pandémie de Covid-19 et aux mesures prises pour endiguer la contagion. Bez kompromisa stimulēšanas deaktivitātes ekonomiskajai daļai et krēms paraugam de kvalitatīvai autora daļai devrait toujours être évité. Les médiocres réponses politiques à la crise économique de 2008 prouvent à suffisance qu'un agenda européen pour des emplois de qualité est non seulement une question de décence mais qu'il est également bénéfique pour l'économie en raison de la relance de la demande intérieure . Ilconce donc un élément clé pour sortir de cette nouvelle krīze. La CES a développé une définition de la qualité du travail. Des indicurs pour la contrôler devraient être alignés sur cette définition. La gouvernance économique européenne a, à maintes reprises, négligé la qualité du travail malgré les références qui y sont faites dans les lignes directrices pour l'emploi. Les indicurs en matière d'emploi et de chômage étaient les seuls témoignant d'une convergence ascendante avant qu'éclate la crise. La tendence à la hausse du chômage à laquelle il faut s'attendre partout en Europe pourrait en outre être particulièrement difficile à combattre dans les États membres où le taux de chômage était déjà élevé avant le début de la pandémie. Dans ces régions, la reprise économique devrait être lente. Dans l'UE, entre le dernier trimestre 2019 et the premier trimestre 2020, l'indice du nombre total d'heures réellement travaillées dans l'activité principale (aprēķināt par rapport à l'année de référence de 2006 un indice de 100) a fortement chuté de 5,1 punkti.

La pandémie de Covid-19 ir kontrindicēts les-Meades de l'UE d'adapter leurs politiques de l'emploi pour les rendre plus effectices et ciblées. La pandémie représente un défi commun uzlikt donc à l'UE d'adopter une approche plus ambitieuse de soutien un de koordinācijas politisko nacionālo valstu likteņus à protéger les travailleurs et les marchés du travail.

Les services publics de l'emploi devraient être renforcés afin de contribuer à l'intégration des groupes les plus vulnérables de la société dans le marché du travail; des parcours de renforcement des compétences et de rekonstrukcija professionnelle devraient être tracés et les partenaires sociaux devraient être impliqués dans l'élaboration et le suivi de ces politiques. Dans la crise actuelle, des strategies de flexibilité externe (facilitant les licenciements and mudageant les contrats temporaires) ne feraient que rendre encore plus vulnérables les travailleurs nestandarta. Par contre, la flexibilité interne (comme la promotion d'un télétravail sain et d'une organization Flexible du travail) peut être une manière effectace de protéger l'emploi et de stimuler l'activité économique.

Renforcement des compétences et recversion professionnelle seront des éléments clés pour adapter le marché du travail durant la crise du Covid-19 mais également pour assurer que l'Europe émerge de cette crise plus forte et plus compétitive. Les États membres devraient développer ou améliorer les mécanismes et systèmes de soutien à la pārejas professionnelle avec l'appui du fonds social européen et des fonds structurels et d'investissement européens.

La Commission européenne prépare une proposition de système européen de réassurance des allations de chômage. L'idée de mettre en place un tel système avait déjà été discutée avant la flambée de Covid-19. Les conséquences économiques et sociales de la pandémie rendent donc cette diskusijas d'autant plus nécessaire. Le principe 4 devrait completer cette proposition et s'accompagner d'une harmonization des critères de performance des politiques actives du marché du travail (PAMT) dans les systèmes nationalaux basée sur une couverture universelle, l'adéquation des ressources allouées à chaque personne sans emploi , l'égalité desances (des contrats temporaires aux contrats à temps plein à durée indéterminée) un une réduction des périodes de pārejas (entre chômage et travail) en vigueur dans la région bažas.

Il convient toutefois de noter que le nombre de personnes exerçant leur droit à la libre apgrozība a doublelé depuis le début de la crise. Cela concerne surtout des jeunes qui travaillent (līdzstrādnieks à de bons niveaux d'emploi), salīdzinot ar sous-performants par rapport aux indicurs de qualité d'emploi. Il steidzamie harmonizētāji la performance du marché du travail des Étates membres en améliorant ces indicurs en y intégrant la définition de la CES d'emploi de quality (voir P5). Dans ce, bet, visnotaļ izšķirošais améliorer l'accès aux PAMT un labvēlīgākais izredžu izredzes uz publisko investīciju publisko objektu un ambitieux liés aux mesures d'activation et aux infrastruktūru šķērsošanu. A set égard, les ressources du FSE + devraient être mieux orientées en fonction de ces objectifs.

Darbības visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Developper une position commune relevantant les action et instruments entrant dans le cadre des politiques actives du marché du travail (PAMT).

  2. Le droit à des indemnités de format devrait être garanti (voir Principe 1).

  3. Régimes de chômage partiel et soutien au ieņēmumi.

Darbības visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. Mettre l'accent sur les opportunités du marché de l'emploi et les conditions de travail des jeunes travailleurs exerçant leur droit à la libre apgrozībā. Renforcer le rôle des partenaires sociaux dans la garantie pour la jeunesse.

  2. Mise en œuvre de la ieteikums sur le chômage de longue durée.

  3. Nouveaux critères de référence pour la strategie post-2020 pour contrôler les avancées en matière de PAMT and favoriser les transitions du marché du travail et l'accès aux compétences et à la formation.

  4. Contrôler et évaluer 'impact du FSE + CES d'emplois de qualité pamats.

  5. Extension de SURE (au moins durant toute l'année 2021) et élargissement sa couverture à toutes les catégories de travailleurs nonstand, indépendants et précaires.