Emplois sûrs et inoiriúnaithe

Emplois sûrs et inoiriúnaithe

Baile / Caibidil II / Emplois sûrs et adaptables

Prionsabal 5

Emplois sûrs et inoiriúnaithe

Le marché du travail européen s’est fortement détérioré au course du premier semestre 2020 suite à la pandémie de Covid-19 et aux mesures prises pour endiguer la contagion. Les travailleurs áititheoir des Employis instables, mal payés et / ou à temps partiel (y comhdhéanta de les travailleurs sans papiers et non déclarés) ont été les premiers à subir les conséquences sociales de la pandémie.

Dul chun cinn L’alarmante du nombre d’emplois non caighdeáin et précaires au course des dernières décennies est un résultat direct d’un modèle économique qui déplace les risques de l’employeur vers le travailleur. La transition vers des contrats à durée indéterminée est freinée en raison d'uneiscalité et d'une législation qui créent un biais économique négatif contre les formes caighdeáin d'emploi. En effet, les indicurs ne révèlent ni cóineasú ni amélioration au niveau européen de qualité du travail. Il est temps d’introduire dans le tableau de bord social une série d’indicateurs de second niveau pour mesurer la qualité des Employis en vérifiant des paramètres tels que: salaires décents, sécurité d’emploi (contrat standard) et accès à la protection sociale , deiseités d’apprentissage tout au long de la vie, coinníollacha de travail décentes dans des lieux de travail sûrs et sains, heures de travail raisonnables et bon équilibre entre vie Professionnelle et vie privée et droits à la représentation syndicale et à la négociation. voir aussi P4). Dans le contexte de la crise du Covid-19, un comhréitigh entre spreagadh de l’activité économique d’une part et création d’emplois de qualité d’autre part devrait toujours être évité.

Les travailleurs de plateforme ont livré des repas et des biens au domicile de personnes en quarantaine ou infectées par le víreas. La pandémie mondiale a démontré la nécessité pour les travailleurs non standard de bénéficier de la même protection juridique que les travailleurs sous contrats réguliers avec un accès à la prévention en matière de santé et de sécurité, à la dìonas les à travail. Tout en respectant pleinement les modèles nationaux de marché du travail et l’autonomie des partenaires sociaux nationaux et leur droit à conclure des coinbhinsiúin, cela se fera à travers des iomairtean visant à établir et garantir un ensemble complet de droits pour tous les travailleurs - y comhdhéanta de les travailleurs sans papiers, non déclarés, non caighdeáin et indépendants - pour que les travailleurs précaires aient plus de poids pour négocier des amodau de travail qui répondent à leurs besoins.

Le cadre législatif devrait être amélioré pour assurer une transposition coordonnée de la treoir coibhneasta à des coinníollacha de travail trédhearcacha et prévisibles (CTTP). Ce type d’effort concerté devrait réduire le temps nécessaire à la transposition en recourant à des accords interprofessionnels des partenaires sociaux nationaux.

Les mesures visant à réduire la fragmentation du marché du travail viendront de la mise en œuvre et du contrôle de la athmhúnlú européenne sur l'accès à la protection sociale (voir également P13). Le tableau de bord social en particulier permettra de détecter la idirdhealú basée sur le statut Professionnel (actuellement, les leatrom sont identifiées sur base de l'âge, du sexe et du niveau d'études).

Caingne visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Réamhrá, dans l’initiative relative à la form, du droit à un accès juste et égal à la form pour tous les travailleurs, quel que soit leur statut Professionnel et d’immigration et leur niveau de cáilíochtaí (voir Principe 1).

  2. Contrôler la mise en œuvre de la athmhúnlú sur l'accès à la protection sociale et, dans quatre ans, décider si une directive serait móide éifeachtúlacht.

  3. Treoir éifeachtach maidir le feidhmchlár a chinntiú trédhearcacha et prévisibles (CTTP) coibhneasta à des de de travail.

  4. Prochain règlement de l'UE relativeif aux travailleurs non caighdeáin et aux travailleurs des entreprises de plateforme.

  5. Plean Prochain d'action de l'UE sur l'intégration et l'inclusion.

  6. Áiritheoir a chur i bhfeidhm maidir le treoir éifeachtach maidir le smachtbhannaí ó l'encontre des fostaíurs

Caingne visant à établir une cóineasú ascendante des coinníollacha de vie et de travail

  1. Program de l’UE pour des Employis de qualité: contrôler les effets de la segmentation du marché du travail, évaluer les progrès en faveur d’emplois sûrs et adaptables et les mesures d’activation et supprimer les écarts basés sur le statut Professionnel.

  2. Meastóir l’acquis national et européen compte tenu des formes nouvelles de travail et se préparer pour l’avenir du travail: garantie d’emploi, cosaint contre le licenciement abusif, droit à un Employi à temps plein, souveraineté des travailleurs sur leur temps de travail.

Pá

Baile / Caibidil II / Sailéid

Prionsabal 6

A chinntiú go mbeidh oideachas, oiliúint agus foghlaim ar feadh an tsaoil ar ardchaighdeán agus ceart agus inrochtana do gach foghlaimeoir agus oibrí  ríthábhachtach. Tá 52 milliún duine fásta san Eoraip ar cháilíocht íseal agus i roinnt tíortha tá leibhéal an-íseal scileanna bunúsacha litearthachta agus uimhearthachta ag trian de na hoibrithe.. Mar sin is freagracht shóisialta í uasoiliúint agus athoiliúint na ndaoine fásta san Eoraip agus teastaíonn tacaíocht éifeachtach laistigh den mhargadh saothair do dhaoine dífhostaithe agus do na hoibrithe.  le haghaidh aistrithe teicneolaíochta agus glasa níos cothroime.

Comhthionscadail arna reáchtáil ag comhpháirtithe sóisialta an AE agus a Comhráiteas cruthúnas a sholáthar go n-athraíonn inrochtaineacht ar oiliúint fostaithe go mór ar fud an Mhargaidh Aonair ag brath ar stádas conarthach, inscne, agus cúlra socheacnamaíoch na n-oibrithe, agus tá cearta oiliúna difriúil ag brath ar mhéideanna éagsúla cuideachtaí, tionscail agus seirbhísí, cuideachtaí poiblí agus príobháideacha, agus na ceantair gheografacha san Eoraip.  Ba cheart go nglacfadh glacadh an phrionsabail seo le deireadh a chur le hidirdhealú bunaithe ar stádas fostaíochta agus an éifeacht atá aige ar chomhionannas a chomhrac agus ar chuimsiú ban sa mhargadh saothair a chur chun cinn.

Tá sé riachtanach tacú le cur i bhfeidhm chéad phrionsabal an Cholúin le infheistíocht phoiblí inbhuanaithe san oideachas agus san oiliúint, a fheabhsaíonn an próiseas Seimeastar Eorpach agus spriocanna soiléire laistigh den Scórchlár Sóisialta,  agus ag cuideachtaí a ghlacann freagracht airgeadais as oiliúint oibrithe,  Tá an nasc idir CSE + agus cur i bhfeidhm an EPSR soiléir. Mar sin féin, ní leor tiomantas airgeadais as féin. San idirbheartaíocht don chéad MFF eile (2021-2027) tá moladh ann a d’fhéadfadh gearradh dúbailte ar chaiteachas Chiste Sóisialta na hEorpa + (ESF +) a laghdú, mar thoradh ar an sciar íosta 23.1% de mhaoiniú an Bheartais Chomhtháthaithe a scriosadh. caithfidh na Ballstáit é sin a chaitheamh i dtionscadail CSE +. Ba cheart ESF + a úsáid ar bhealach a bhféadfadh gach oibrí, ar gach leibhéal scile, leas a bhaint as oiliúint fhostaithe uilechuimsitheach ar ardchaighdeán agus saoire oideachais le pá as a dtiocfaidh cáilíochtaí.

Ba cheart do gach ballstát den AE ba cheart rochtain agus forálacha oideachais agus oiliúna a ráthú do gach foghlaimeoir aoise agus tíortha nach soláthraítear an ceart sin ba cheart dóibh bearta a dhéanamh laistigh d’idirphlé sóisialta éifeachtach leis na comhpháirtithe sóisialta chun an chéad phrionsabal a chur i bhfeidhm. Ba cheart go mbeadh sé mar aidhm ag gníomhartha na mballstát cur le cumas oibrithe rochtain a fháil ar oiliúint chuimsitheach chuimsitheach a bhaineann le scileanna gairmiúla agus bunúsacha agus príomhinniúlachtaí, lena n-áirítear scileanna digiteacha, ar feadh a saol oibre. Taispeánann an cleachtas is fearr breisluach na gceardchumann maidir le cur chuige bunaithe ar cheart a dhearadh maidir le hoiliúint agus breisoideachas oibrithe, beag beann ar a stádas fostaíochta, agus aird a thabhairt ar pheirspictíochtaí inscne.

D’fhéadfadh go mbeadh tionscnamh ar leibhéal an AE chun “Cuntais Foghlama Aonair” a bhunú do dhaoine in aois oibre ar cheann de na huirlisí a chabhróidh leis na cearta seo a ráthú agus d’fhéadfadh réiteach maith a sholáthar ar iniomparthacht cearta oiliúna. Mar sin féin, ós rud é go mbíonn tionchar ag an topaic ar dhálaí oibre agus ar chómhargáil i go leor Ballstát, níor cheart don Choimisiún Eorpach dul ar aghaidh le togra a dhréachtú gan na comhpháirtithe sóisialta a bheith páirteach sa phróiseas. Ba cheart d’aon tionscnamh rochtain aonair ar oiliúint a chomhcheangal le cearta comhchoiteanna chun a chinntiú go dtagann Cuntais Oiliúna Aonair faoi chomhfhreagracht fostóirí agus údaráis, de réir cleachtais náisiúnta. Ba cheart do thionscnamh ar leibhéal an AE íoschaighdeáin a leagan síos agus na córais oiliúna náisiúnta agus ról na gcomhpháirtithe sóisialta á urramú go hiomlán agus caithfidh sé na comhaontuithe comhchoiteanna agus na cleachtais náisiúnta atá ann cheana san earnáil a urramú go hiomlán. Féadfaidh cosaint shóisialta idirghabháil a dhéanamh chun maoiniú a bhunú do Phrionsabal 1, ach ba cheart go rachadh sé lámh ar láimh le níos mó cosanta ag an obair, lena n-áirítear cosaint níos mó i gcoinne dífhostú (comhchoiteann). Seachas sin, thabharfaí spreagadh d’fhostóirí dífhostú a roghnú in ionad infheistíocht a dhéanamh ina bhfórsa saothair féin chun dul tríd an aistriú le chéile.

Caingne visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Une directive-cadre garantissant que les salaires minims légaux ne sont pas fixés sous un seuil de décence et sont définis en impliquant les partenaires sociaux.

  2. Treoir Une européenne coibhneasta à l’écart salarial entre les hommes et les femmes et à des mesures contraignantes en matière de trédhearcacht des rémunérations.

Caingne visant à établir une cóineasú ascendante des coinníollacha de vie et de travail

  1. Des pleananna d’action nationaux développés par les États membres en Consult avec les partenaires sociaux pour promouvoir la négociation comhchoiteann selon une directive-cadre sur des salaires minimums équitables et la négociation comhchoiteann.

  2. Semestre européen: clár de mesures salariales favorables.

Faisnéisí a bhaineann le coinníollacha les d'emploi et protection en cas de licenciement

Faisnéisí a bhaineann le coinníollacha les d'emploi et protection en cas de licenciement

Baile / Caibidil II / Faisnéis a bhaineann le coinníollacha les d'emploi et protection en cas de licenciement

Prionsabal 7

Faisnéisí a bhaineann le coinníollacha les d'emploi et protection en cas de licenciement

Les données sur les salaires et la négociation comhchoiteann montrent que les tendances salariales restent moroses sans aucune convergence à la hausse. Prlavalment Cela est dû:

  • au manque de négociations et de confens collectives en raison d’attaques contre les mécanismes et les processus de négociation comhchoiteann ainsi qu'à une couverture réduite des coinbhinsiúin comhchoiteanna;
  • aux règles du pacte de stabilité et de croissance (PSC) qui imposent une pression iomarcach sur les systèmes nationaux ainsi qu'aux cláir de la Troïka qui ont détruit la négociation comhchoiteann;
  • aux salaires minims légaux qui - là où ils existent - peuvent encore se situer sous un seuil de décence et ne garantissent pas des amodau de vie dignes aux travailleurs et à leurs familles ainsi qu'au manque d'implication des partenaires sociaux dans la fixation de ces salaires;
  • au nombre trop élevé de travailleurs non couverts par coinbhinsiún comhchoiteann mais uathúil par contrats individuels.

Les lacunes dans les cadres institiúid de négociation comhchoiteann pénalisent aussi bien les fostaíurs que les travailleurs. Les récentes réformes du processus du Semestre européen proposées par la Commission ont donné lieu à des attaques contre les systèmes de négociation comhbhailithe dans plusieurs États membres.

D'énormes difféurns dans les niveaux de salaires et de négociation comhchoiteann leanúnach entre et au sein des États membres. Cela mène à une sefyllfa de dumpáil shóisialta et de réduction de la demande intérieure dont les conséquences néfastes affectent Principalement le segment le plus bas du marché du travail. De plus, la fixation unaropriée et injuste des salaires liée au non-respect des droits en matière de négociation comh-thionchar buaidh également les travailleurs à salaires moyens et dégrade la dynamique macroéconomique.

Il est donc nécessaire de s'assurer que les droits des travailleurs à la négociation comhchoiteann et à une rémunération équitable sont pleinement respectés dans tous les États membres. Il faut aussi fixer des amodau de chomhthoiliú équitables au sein du marché intérieur et faviser une convergence ascendante par des gníomhartha et des mesures, y comhdhéanta de travers le Semestre européen. Une directive-cadre européenne sur des salaires minimums équitables et sur la négociation comhchoiteann devra garantir que les salaires íosmhéid légaux ne sont pas fixés sous un seuil de décence et sont définis en impliquant les partenaires sociaux. Il faudra également que cette directive augmente la capacité des syndicats de manière à ce qu'ils puissent négocier des salaires équitables et qu'elle sauvegarde les systèmes performants de négociation comhchoiteann et de caidreamh Industrielles.

En Europe, une convergence salariale ascendante comblerait les écarts salariaux entre et au sein des paid (singulièrement entre paid de l’Est et de l’Ouest), améliorerait la part salariale dans l’économie, réduirait les inégalités et stimulerait la etmanman la productivité. Cela peut être réalisé par:

  • une directive-cadre européenne sur des salaires minims équitables et la négociation comhchoiteann;
  • des gníomhartha et mesures promouvant les droits et capacités en matière de négociation comhchoiteann, y comhdhéanta dans le cadre des outils de gouvernance économique et sociale tels que le Semestre européen, les lignes directrices pour l'emploi, le SEDS et le tableau de bord social;
  • l'assurance que seuls les gweithwyrurs respectant le droit des travailleurs à la négociation comhchoiteann et appliquant la coinbhinsiún pertinente peuvent bénéficier de marchés publics, de subventions, de paiements PAC, de SURE, du plan de relance, etc.

Une directive européenne relative à l’écart salarial entre hommes et femmes et à des mesures contraignantes en matière de trédhearcacht des rémunérations est également nécessaire afin de combler ces écarts qu'un renforcement de la comhordú dans le cadre du Semestre européen n'a pas réus .

Caingne visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Assurer une mise en œuvre expectée et éifeachtach de la directive sur des amodau de travail trédhearcáin et prévisibles et soutenir les membres de la CES pour son application rapide et en douceur.

  2. Renforcer les droits collectifs et individuels des travailleurs imníé par les transitions technologique et verte.

  3. Daingniú de la Convention N ° 158 de l’OIT de 1982 sur le licenciement et approbation et application effeithiol par tous les États membres des article de la CSE sur la protection contre les licenciements abusifs ainsi que sur l’information écrite aux travailleurs.

  4. Décision Uimh. 573/2014 / UE coibhneasta à l’amélioration de la coopération entre les services publics de l’emploi (SPE) qui sera officiellement Amendéee par une décision du Conseil au début de 2021.

Caingne visant à établir une cóineasú ascendante des coinníollacha de vie et de travail

  1. Meastóir l'acquis national et européen compte tenu des formes nouvelles de travail et se préparer pour l'avenir du travail comme mentionné dans le Principe 5.

Idirphlé sóisialta et rannpháirtíocht des travailleurs

Idirphlé sóisialta et rannpháirtíocht des travailleurs

Baile / Caibidil II / Dialogue social et rannpháirtíocht des travailleurs

Prionsabal 8

Idirphlé sóisialta et rannpháirtíocht des travailleurs

Le Semestre européen a favisé des réformes qui assouplissent ou réduisent les mesures de protection des travailleurs ainsi que les règles nationales en matière de licenciements individuels (par exemple, le plafonnement des indemnités de départ ou le refus de réintécie. srl.). Il ya corrélation directe entre ces réformes et la réduction d'accès à la négociation comhchoiteann.

L'analyse d'impact de la treoir CTTP établit l'existence de tous les grands défis que présente ce principe.

Comme mentionné plus haut, la pandémie de Covid-19 a davantage encore démontré que les formes nouvelles de travail doivent être juridiquement garanties afin que les travailleurs aient accès à la protection dont ils ont besoin et que les travailleurs de plateforme tient recant . Surees mesures font déjà partie du plan d'action parmi lesquelles l'instrument juridique annoncé perthif au salaire íosmhéid et à la négociation comhchoiteann, l'accès à la protection sociale, la réduction des écarts salariaux entre hommes et femmes ou la mise en œuvre de la athmholadh sur l'accès à la protection sociale. La Commission européenne a en outre annoncé une réglementation prochaine imní imní les travailleurs neamh-chaighdeáin et les travailleurs des entreprises de plateforme.

Les transitions numérique, verte et démographique modifient le tissueu productif de l'UE mais les travailleurs sont rarement protégés des effets néfastes que ces modhnuithe peuvent avoir sur leur sefyllfa individuelle. La majorité des États membres n'enregistrent aucun progrès; des mesures móide éifeachtúlachtaí garantissant des transitions plus justes sont nécessaires pour renforcer les droits collectifs et individuels des travailleurs affectés par la transition numérique ou verte. Is cúis imní do Ces:

  • le droit les travailleurs sous Employi de bénéficier d’une foirmiú Professionnelle ou d’une bhailíochtú de compétences;
  • le droit de bénéficier des PAMT durant les transitions Professionnelles;
  • l'obligation pour l'employeur de négocier des plan de transition afin d'anticiper les changements, de définir des stratégies pour sauvegarder le niveau d'emploi et de limiter les externalisations et les conséquences néfastes sur les chaînes d'approvisionnement;
  • le droit des syndicats à l'information et à la comhairliúcháin en cas de décisions imní agus móide de 5 personnes dans un ou plusieurs íocann ainsi que l'obligation d'entamer des négociations avec les syndicats représentatifs en cas de décisions liées aux transitions technologique et environnementale affectant le travail de plus de 5 personnes;
  • des plan de transition destinés aux PME au niveau local ou couvrant un territoire ou un groupe d’entreprises.

Caingne visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Cadre renforcé pour la rannpháirtíocht des partenaires sociaux dans le Semestre européen, féidearthacht trí thionscnamh une législative.

  2. Révision de la directive sur les comités d’entreprise européens (CEE) pour garantir que les droits des travailleurs d’établir un CEE et d’être informés et Consultés soient pleinement respectés.

  3. Faisnéis maidir le faisnéis léachtmhar tionscnaimh, la Consult et et rannpháirtíocht, y comhdhéanta de normes íosmhéid juridiquement contraignantes pour la représentation des travailleurs dans le conseil d'administration.

  4. Daingniú de la Convention N ° 135 de l’OIT de 1971 sur les représentants des travailleurs.

  5. Treoir Une européenne sur le devoir de vigilance mettant l'accent sur le respect, la ardú céime et l'application des droits humains et d'une conduite freagrach freagrach des affaires.

Caingne visant à établir une cóineasú ascendante des coinníollacha de vie et de travail

  1. Plean stratégique pour la création de capacités et d'opportunités pour le dialog social au niveau national.

  2. Soutien des partenaires sociaux pour la mise en œuvre d’accords-cadres autonomes, en particulier dans les íoc où ils font défaut.

  3. Accroissement des ressources dans le cadre financier pluriannuel (CFP) pour la form et les organes représentatifs des travailleurs. Accroissement des ressources pour des iomairtean deisceartacha l'établissement et le bon fonctionnement des CEE et autres organes transnationaux d'information et de Consult des travailleurs.

Équilibre entre la vie Professionnelle et la vie privée

Équilibre entre la vie Professionnelle et la vie privée

Baile / Caibidil II / Équilibre entre la vie Professionnelle et la vie privée

Prionsabal 9

Équilibre entre la vie Professionnelle et la vie privée

Au niveau européen, les partenaires sociaux exploitent la marge que leur fournit le Traité imní le hidirphlé sóisialta en incluant la négociation d'accords autonomes européens  dans leurs cláir de travail. Toutefois, le manque de négociations bailiúcháin ilfhostaithe dans les États membres rend très difficile la mise en œuvre d'accords autonomes européens (voir également P6). Is é atá i gceist le dearbhóir l'application de ces exige davantage d’efforts et un renforcement des capacités. A ce propos, tant les ressources que les outils de renforcement des capacités devraient être ráthaithe (et neamh brosnachadhragés comme indiqué dans le P8). Le Semestre européen peut établir les critères de référence pour mesurer les progrès dans la mise en œuvre des accords autonomes européens.

L’indice de rannpháirtíocht syndicale de la CES pour le Semestre européen montre que les iarrachtaí visant à établir le droit des partenaires sociaux à être impliqués dans le Semestre se révèlent improductifs. Cela concerne en particulier la dimension nationale du Semestre. Une règle européenne (féidearthacht trí threoir une nouvelle ou des leasuithe au règlement 1466/1997) pourrait imposer l’obligation pour les gouvernements nationaux de consulter les partenaires sociaux aux différentes étapes du Semestre ainsi que des critères qualitatifri tels adéquat, accès ad hoc à l'information et capacités matérielles et immatérielles des partenaires sociaux.

L'implication des travailleurs dans les processus décisionnels de l'entreprise est en perygl en raison de la mobilité des entreprises au sein du marché uathúil. L'expérience montre que les décisions d'entreprise sont souvent prises pour éviter l'implication des travailleurs. Go heisceachtúil, des manquements dans les lois nationales transposant les treoracha européennes, et en particulier la refonte de la treoir CEE, font constaic aux droits à l'information et à la comhairliúchán. Les smachtbhannaí prévues dans le droit national sont rarement cuibhrion, éifeachtacha et dissuasives. Les droits à l'information et à la comhairliúcháin ne couvrent pas l'implication et la protection des travailleurs. La législation européenne devrait stimuler une convergence à la hausse en Europe.

Au titre du principe 8, il faudrait plaider pour le droit des travailleurs à négocier collectionment (indépendamment de la nature de leur contrat de travail). Ce droit est un droit fondamental et est reconnu en tant que tel par l'UE. Les bénéfices sociétaux qu'entraînent les coinbhinsiúin comhchoiteanna en matière d'équité, de coinníollacha équitables et de progrès tels que les accords couvrant les travailleurs non standard et les travailleurs des entreprises de plateforme (y comhdhéanta les indépendants) devraentréé com. dehors du champ d'application de l'article 101 TFUE et des règles de concurrence nationales. Le droit européen de la concurrence et les règles de concurrence nationales doivent être interprétés à la lumière des droits fondamentaux reconnaissant le droit de négocier collectionment pour tous les travailleurs, y comhdhéanta les travailleurs non caighdeáin, de plateforme et indépendants.

Caingne visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Contrôler l'application expectée de la directive sur l'équilibre entre vie Professionnelle et vie privée, y comhdhéanta en matière de pécule de vacances.

  2. Développement d'un cadre CES paneuropéen pour contrôler l'impact des confens collectives sur l'équilibre entre vie Professionnelle et vie privée à tous les niveaux.

  3. Meastóir l'adéquation et l'efficacité de la treoir sur la maternité.

Caingne visant à établir une cóineasú ascendante des coinníollacha de vie et de travail

  1. Echange de pratiques européennes de Financement d’instruments pour l’équilibre entre vie Professionnelle et vie privée (moyens publics et mesures en matière de négociation comhchoiteann).

  2. Le Semestre européen devrait contrôler:

    - la rannpháirtíocht des femmes dans le marché du travail en idirdhealaitheach Employi à temps plein et à temps partiel;

    - la chion de femmes et d'hommes ne travaillant pas en raison de gyfrifabilités en matière de soins.

  3. Dans le cadre du Semestre, développer et contrôler les liens entre Investmentissements publics dans l’éducation et la form, politiques et services d’activation (en particulier en matière de soins) et Employi des femmes; úsáid de l'indice d'égalité de genre.

  4. Soutenir et brosnachadhger les partenaires sociaux à négocier et à conclure des accords cwmpasieux pour la mise en œuvre de la directive sur l'équilibre entre vie Professionnelle et vie privée. Développer outils et formations relativeifs à des confens collectives portant sur des mesures en la matière.

Environnement de travail sain, sûr et adapté, et protection des données

Environnement de travail sain, sûr et adapté, et protection des données

Baile / Caibidil II / Environnement de travail sain, sûr et adapté, et protection des données

Prionsabal 10

Environnement de travail sain, sûr et adapté, et protection des données

La Covid-19 comhdhéanta de móide défi sanitaire tábhachtach, économique et social dans l'histoire de l'Union européenne. La dimension santé et sécurité au travail (SST) est une composante essentielle de la stratégie européenne pour limiter la propagation duirus et maintenir les activités économiques. De nombreuses mesures nationales ont été prises pour combattre la pandémie, y comhdhéanta de ghaolta des mesures aux lieux de travail et aux déplacements entre domicile et travail.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les travailleurs de nombreux secteurs (des femmes pour la plupart) sont restés physiquement présents sur leur lieu de travail et en première ligne du combat contre le víreas, que ce soit dans le domaine des soins de santé, du nettoyage ou du Commerce de détail. Dans le cadre de la deuxième doiléir de la contagion, les gouvernements ont mis les mesures de confinement de côté et instauré une reprise contrôlée des activités et de retour au travail. Le succès de la stratégie de sortie de l'UE dépendra en grande partie de l'adéquation et de l'efficacité des politiques de SST qui seront acceptées.

Les mesures gaolta à la sécurité et à la santé au travail, que ce soit par le biais de la législation ou de coinbhinsiúin chomhchoiteanna, pratiquement oirdheisceartach le retour au travail. L'implication des syndicats dans l'élaboration de ces mesures est essentielle. Suite à l’assouplissement du confinement, des mesures préventives appropriées dans le chef des fostaíurs cyfranueront à assurer un retour sûr et sain au travail, notamment en veillant à la distanciation physique et à la disponibilité d’équipements personnels de protection. Elles faviseront aussi le ralentissement de la transfer du víreas.

Caingne visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Uchtáil rapide de la décision de la Commission du 3 juin d’inclure le víreas Covid-19 (SARS-CoV-2) dans la liste des agent biologiques de l’annexe III de la treoir 2000/54 / CE sur la protection des travailleurs contre les risques liés à l'exposition à des agent biologiques au travail.

  2. Reconnaissance de la Covid-19 en tant que maladie Professionnelle dans tous les secteurs et pour tous les travailleurs quel que soit leur statut.

  3. Contrôler et renforcer la transposition des treoracha 2017/2398, 2019/130 et 2019/983 et l'application de l'acquis européen actuel ..

  4. Doirteann nochtadh Développer et poursuivre nos un niveau zéro de canse profionnels, y comhdhéanta le développement d’analyses des risques et une révision de la directive amiante.

  5. Treoracha Poursuivre les européennes sur les risques psychosociaux et les trioblóidí musculo-squelettiques.

Caingne visant à établir une cóineasú ascendante des coinníollacha de vie et de travail

  1. Développer et poursuivre nos revendications pour une tolérance zéro pour les timpistí mortels et la prévention des timpistí au travail. Inscrire la not de «zéro timpistí mortels» dans la prochaine stratégie de santé et de sécurité (SST).

  2. Cartographier le rôle des représentants des travailleurs et évaluer l'efficacité des droits des syndicats pour assurer l'application réelle de la législation européenne sur la SST.

  3. Développer une méthodologie standard uniforme / uathúil et un système d’information commun dans l’UE sur le signlement des timpistí Professionnels ainsi qu’une information sur les systèmes d’assurance des timpistí et maladies Professionnels et partage de bonnes pratiques.