Accueil / Chapitre III / Inclusion des personnes handicapées

Principe 17

Inclusion des personnes handicapées

En Europe, XNUMX millions de personnes vivent avec un handicap et beaucoup sont victimes de discrimination. Pour ces personnes, l’UE devrait être source d’une plus grande liberté et d’opportunités. Avec un taux d’emploi de XNUMX% comparé à XNUMX% pour l’ensemble de la population, les personnes handicapées sont confrontées à une situation extrêmement pénible sur le marché européen du travail. Les femmes et les jeunes souffrant de handicap présentent des taux d’emploi encore plus bas. Toutefois, ces chiffres ne disent rien de la qualité des emplois. L’UE devrait allouer des fonds, le FSE+ en particulier, pour augmenter les ressources que les États membres consacrent à l’égalité des chances, aux infrastructures d’inclusion et aux mesures d’activation. Les dispositions législatives de protection et de promotion des personnes handicapées au sein du marché du travail, concernant tant l’accès à l’emploi que le maintien en emploi, seront évaluées et contrôlées dans tous les États membres afin d’en combler les lacunes.

Actions visant à fixer un socle minimum de droits au niveau européen

  1. Mettre en œuvre la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées et clarifier le concept d’aménagement raisonnable. Se baser sur la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées et sur la directive 2000/78.
  2. Bilan de qualité des législations européennes et nationales pour proposer de nouvelles règles garantissant la pleine inclusion des personnes handicapées dans la société et le marché du travail.
  3. Nouvelle stratégie européenne en faveur des personnes handicapées basée sur les objectifs non atteints de la stratégie actuelle, les engagements du Socle européen des droits sociaux et les objectifs de développement durable des Nations unies.

Actions visant à établir une convergence ascendante des conditions de vie et de travail

  1. Contrôler les taux d’emploi des personnes handicapées en lien avec les investissements pour une inclusion active, la fourniture de services habilitants, la pauvreté et l’exclusion.
  2. Contrôler l’efficacité des cadres juridiques existants dans les États membres et relatifs à l’inclusion des personnes handicapées dans le marché du travail et envisager un cadre juridique européen.